Whey protéine = danger ? Sont-elles dangereuses pour la santé ?

Whey protéine dangersAppréciée par les sportifs mais généralement mal perçue par le reste de la population, la whey protéine est l’un de ces produits sur lesquels les avis sont très divisés

Si ceux qui la consomment vantent ses bienfaits quant à la récupération et la construction musculaire, les autres l’accusent d’être dangereuse pour le corps, pour l’organisme, ou encore d’être un produit chimique qui fait trop de dégâts et qui n’a pas vraiment d’utilité.

Le problème est que la plupart de ses opinions ne s’appuient pas sur un argumentaire juste. Pour enfin mettre un terme aux idées reçues concernant la whey protéine, voici donc des réponses à chacune des questions qu’on peut se poser à son sujet.

La whey protéine est-elle dangereuse pour les reins ?

Whey protéine danger reinsC’est l’une des idées reçues qu’on retrouve le plus souvent concernant la whey protéine. L’apport supplémentaire en protéine qu’elles amènent à l’organisme ne serait pas supporté sur la durée, et cela causerait des problèmes au niveau des reins, et notamment des lésions rénales. Cette pensée n’est cependant confirmée par aucune étude ou recherche, et elle provient probablement d’une assimilation incorrecte. En effet, les régimes riches en protéines sont déconseillés aux personnes souffrant d’une maladie rénale ou possédant des reins ne fonctionnant pas correctement, un apport élevé pouvant mettre leur santé en danger. Mais ces personnes sont les seules à avoir ce genre de restrictions concernant leur alimentation, et cela concerne la nutrition en général, et pas la consommation de protéines en poudre en particulier.

Pour garder des organes en parfait état de fonctionnement, il est évidemment préférable de respecter les apports journaliers recommandés. En alliant les protéines contenues dans la nourriture et celles consommées avec la whey, de nombreux sportifs dépassent cet apport sans le savoir, mais sans provoquer pour autant de dégâts au niveau de leurs reins. S’il existait de nombreux cas d’insuffisance rénale chez les culturistes, par exemple (ils font généralement partie des sportifs qui consomment le plus de protéines en poudre), les différentes institutions et organisations de santé auraient déjà mis en cause le produit. Ce qui n’est pas le cas. La whey protéine n’est donc pas dangereuse pour les reins, mais comme pour tout complément alimentaire pris de façon régulière, il faut vérifier que l’alimentation reste équilibrée.

C’est d’ailleurs pour cela que certaines personnes reprochent également à la whey de rendre le corps acide. S’il est vrai que des risques sont présents, ce n’est seulement qu’en cas de surconsommation de protéines et quand le régime alimentaire est très déséquilibré. Il faut donc toujours vérifier son apport quotidien (nourriture + poudre), mais surtout, consommer des protéines végétales qui permettent de contrebalancer et de garder cet équilibre. Voilà pourquoi manger des fruits et des légumes tous les jours est aussi important.

Les protéines en poudre sont-elles dangereuses pour le foie ?

Whey protéine danger foieLe foie est l’autre organe qui serait soi-disant impacté par la consommation de whey protéine. Puisque son rôle est de métaboliser les protéines (c’est-à-dire les préparer et les transformer pour le corps), il pourrait vite se fatiguer si l’apport est trop élevé. Mais encore une fois, c’est mal comprendre le fonctionnement des organes du corps humain que de croire que les protéines en poudre sont responsables de ce genre de problèmes. En effet, s’il est vrai que certaines personnes possèdent des foies qui travaillent moins efficacement que d’autres, les soucis de santé ne proviennent alors pas seulement de la whey protéine mais de toutes les protéines consommées en général, et donc toutes celles contenues dans la viande, dans le poisson, dans les œufs et dans le lait. Seules les personnes dont le foie a déjà du mal à supporter la consommation de protéines contenues dans la nourriture du quotidien rencontrent les mêmes problèmes avec la whey.

Il est d’ailleurs important de noter qu’on ne parle pas ici d’une simple intolérance : si le foie ne parvient pas à métaboliser les protéines consommées, c’est que l’alimentation est déséquilibrée ou pire, que le foie est déjà malade. Et cette maladie n’a pas été provoquée par l’ingestion de protéines en poudre. Encore une fois, ce sont des suppléments alimentaires de qualité, fait généralement à partir de lactosérum directement prélevé et extrait de produits laitiers. La whey protéine en tant que telle n’est donc pas dangereuse pour le foie, tant que la personne qui en consomme est en bonne santé.

Est-il possible d’être allergique à la whey protéine ?

Whey protéine danger allergieLa whey protéine étant obtenue à partir de produits laitiers, et le lait étant l’un des allergènes les plus courants, il est donc tout à fait possible d’y être allergique. Généralement, les personnes allergiques au lait ne le découvrent pas en consommant des protéines en poudre : à cause des réactions de l’organisme durant l’enfance ou l’adolescence (diarrhées, nausées, vomissements, irritations au niveau de la peau, ou pire, essoufflements, difficultés à respirer, etc.), c’est une condition qui est connue. Pour ces personnes, l’ingestion de whey protéine, ainsi que de caséine, d’ailleurs, est donc à proscrire. Mais comme il peut arriver qu’une allergie se développe plus tard dans la vie, il faut toujours faire attention aux signes avant-coureurs. Si la consommation de whey provoque à chaque fois des réactions indésirables, du type des symptômes précédemment cités, il vaut mieux alors arrêter d’en prendre jusqu’à temps d’être passé chez le médecin et d’avoir subi un test d’allergie clinique.

À cause de la teneur en lactose de la whey protéine, il est également possible d’y être intolérant. Moins dangereux pour la santé que l’allergie, l’intolérance est cependant tout aussi handicapante (sans compter le fait que mal digérer le produit remet en question son efficacité). La consommation de protéines en poudre doit donc être remise en question, ou plutôt être adaptée à son niveau d’intolérance. La plupart du temps, les personnes qui ne sont que légèrement sensibles ne ressentent pas vraiment d’effets négatifs, la concentration en lactose dans la plupart des protéines en poudre étant assez faible. Cependant, pour les autres, il faut choisir une whey protéine spécifique : l’isolat de whey contient par exemple moins d’1% de gras et de lactose, et les whey de type zéro n’en contiennent, quant à elles, aucun, et sont donc parfaitement recommandées.

Dans tous les cas, les allergies et les intolérances étant des sujets sensibles, il est préférable de demander conseil et de prendre l’avis de son médecin avant de consommer des protéines en poudre. De même, il faut toujours penser à vérifier la qualité du produit qu’on veut consommer : pour être certain que les protéines sont saines, il est important de pouvoir connaitre leur origine et d’avoir accès au suivi de fabrication. Des tests réguliers et une traçabilité avec certificat de conformité sont par exemple de petits plus qui permettent de choisir les plus qualitatives.

La whey protéine est-elle un produit naturel ou un produit chimique ?

Whey protéine danger chimiqueCertaines personnes reprochent à la whey protéine de ne pas être un produit naturel, et se servent de cet argument pour expliquer tous les inconvénients du produit. La vérité est un peu plus compliqué que ça : si, certes, la whey protéine n’est pas un produit naturel dans le sens qu’on ne la trouve pas sous cette forme dans la nature, elle n’est pas non plus un produit chimique. L’explication est en revanche plutôt simple : puisqu’elles proviennent directement du lait, qui lui est un produit naturel, les protéines en poudre sont simplement un produit transformé. Et il n’y a rien de problématique à cela puisqu’en effet, de nombreux aliments consommés au quotidien sont des produits transformés, que ce soit le sucre extrait des betteraves, par exemple, ou encore l’huile tirée des végétaux. Le fait que le produit se présente sous forme de poudre n’est pas non plus une raison d’être méfiant : sous ce conditionnement, il est en fait en tout point comparable au lait en poudre qu’on donne aux bébés et au café soluble qu’on consomme quotidiennement.

Par définition, les produits chimiques sont ceux qui sont créés presque entièrement en laboratoire, comme les additifs, les colorants ou les conservateurs, par exemple. Pour la whey protéine, le processus de fabrication consiste à prendre du lait, retirer l’eau qu’il contient pour le déshydrater, puis enlever par filtration le plus possible de graisse et de sucre (les lipides et les glucides) pour ne garder que les protéines. À part l’ajout d’un arôme et parfois de vitamines et de minéraux en fin de processus, il n’y a aucune étape supplémentaire. Si elle ne peut donc pas porter le nom de produit naturel à cause de sa transformation, la whey n’est absolument pas un produit chimique. Et puisqu’elle provient directement d’un liquide considéré comme essentiel dans l’alimentation pour tout ce qu’il apporte à l’organisme, elle ne devrait pas avoir si mauvaise réputation.

Les protéines en poudre sont-elles un produit dopant ?

Whey protéine danger dopageLe dopage consiste, par définition, à s’administrer des substances permettant d’accroitre artificiellement ses capacités physiques et sportives. La whey, quant à elle, apporte juste aux muscles les nutriments et les protéines dont ceux-ci ont besoin pour récupérer et mieux se développer. Elle n’est donc absolument pas considérée comme un produit dopant. D’ailleurs, si les protéines en poudre figuraient sur la liste des produits dopants, elles seraient interdites de commercialisation. Cette idée reçue vient en fait directement des années 80/90, quand des analyses ont montré que certaines whey provenant des États-Unis contenaient des traces de stéroïdes. Malgré le cas isolé, cette idée s’est amplifiée, et même si aujourd’hui les contrôles sont stricts, fréquents et obligatoires, elle a malheureusement survécu.

Aborder ce thème du dopage permet également de faire un point sur une autre idée reçue concernant la whey protéine : elle permettrait de gagner rapidement en muscles. S’il est vrai qu’elle apporte une grande aide dans la construction musculaire, il ne faut pas oublier qu’elle n’est qu’une aide, justement. Elle ne fonctionne pas seule, et le simple fait d’en consommer ne permet pas de faire apparaitre de façon magique des muscles sur son corps. L’entrainement, le sport ou les séances de musculation sont indispensables et doivent forcément être associés à la prise de whey pour espérer des gains musculaires. Les protéines ne rentrent en effet en action que quand le muscle est sollicité. Ce n’est donc pas un produit miracle et instantané, et c’est aussi pour cela qu’il n’a rien à voir avec un produit dopant.

La whey protéine est-elle inutile en cas de régime alimentaire adapté ?

Whey protéine danger inutileLes protéines se trouvent partout dans notre nourriture, que ce soit dans la viande, dans le poisson, dans les œufs et bien sûr dans le lait. Certaines personnes avancent donc que la consommation de protéines en poudre, comme la whey, serait totalement inutile puisqu’il suffirait d’opter pour le bon régime alimentaire, en fonction de ses besoins. S’il est vrai qu’une bonne alimentation apporte déjà une bonne partie des protéines nécessaires à la récupération et à la construction musculaire, il ne faut cependant pas oublier pour autant que la whey protéine est un complément alimentaire, qu’elle ne vient donc pas remplacer les aliments consommés, mais plutôt s’ajouter à eux pour de meilleurs résultats.

Il est tout à fait possible de se bâtir une belle musculature sans avoir recours à la whey protéine, et d’ailleurs, il est toujours préférable de privilégier les aliments solides aux protéines en poudre. Mais la whey possède de nombreux avantages, notamment dans son conditionnement, qui la rende pratique pour les sportifs. Comme elle est déshydratée, elle se stocke facilement et se conserve longtemps (la date de limite de consommation étant souvent de plus d’un an). Mais surtout, le fait de pouvoir la transporter et la consommer rapidement avec un shaker qui ne demande que de l’eau en supplément la rend idéale comme collation quand on n’est pas chez soi, et notamment l’après-midi quand on est au travail, par exemple. Sans parler du fait qu’après une séance d’entrainement, elle est le produit le plus à-même de stimuler l’organisme, en stoppant rapidement le catabolisme pour démarrer l’anabolisme.

S’il vaut donc mieux toujours apporter en priorité à son corps des protéines issues d’aliments solides, la whey n’est pas inutile pour autant. Avec des protéines tout aussi qualitatives, elle est surtout un complément du régime alimentaire adaptée, présente pour les moments où il est plus facile de boire un shake que de se préparer un repas. En plus, avec un prix d’achat moins élevé que celui de la viande, par exemple, on peut admettre qu’elle permet également de faire quelques économies et de se préparer des collations plus abordables.